VEGDUD

VEGDUD

rôle du VEgétal dans le Développement Urbain Durable

Le rôle du végétal dans le développement urbain durable : Une approche par les enjeux liés à l’hydrologie, la maîtrise de l’énergie et les ambiances.

Coordinateur IRSTV
Correspondant CNRM-GAME Aude LEMONSU
Équipes CNRM-GAME GMME TURBAU
Site Internet du projet
Financement ANR
Début janv. 2010
Durée 4 ans

 Objectifs

Le projet VegDUD vise à nous doter de moyens (connaissances, outils) d’évaluation des impacts de politiques urbaines de végétalisation des espaces privés et collectifs.

Le projet s’articule en plusieurs sous objectifs plus précis :
- recenser des pratiques du végétal urbain et les connaissances déjà
acquises sur celles-ci, structurer une typologie
- adapter nos outils d’évaluation (modèles, méthologies etc.) à une
prise en compte réaliste de la végétation
- acquérir les connaissances nécessaires à la validation des outils et à
la mise en place d’une situation urbaine de référence
- évaluer individuellement les dispositifs de végétalisation, pour leur
effets locaux
- mettre en place des scénarios d’évolution de la végétation en lien
avec l’évolution de la ville
- évaluer les scénarios sur des critères climatiques, hydriques, énergétiques
et ambiantaux, économiques, d’émission de CO², d’usage

- compléter la typologie avec les évaluations précédentes.évaluations précédentes.

 Apports du CNRM-GAME

- Intégration de la végétation dans TEB (effets d’ombrage des bâtiments, échanges turbulents au niveau de la rue)

- Introduction du sous-sol dans TEB (état hydrique du sol, écoulements, réseaux)

 Description du projet

Au delà de l’amélioration du cadre de vie, la végétation est au coeur des enjeux pour rendre la ville "durable". Elle permet d’avancer des solutions diversifiées touchant soit à l’espace privé soit à l’espace collectif, pour le confort d’été dans les villes, la maîtrise de la consommation d’énergie et l’amélioration de la qualité de vie dans les villes denses.

VegDUD vise à évaluer les impacts de la végétation en lien avec ceux de la forme urbaine, sur plusieurs systèmes urbains
en interaction : le climat, les ambiances, l’énergie, l’hydrologie, à différentes échelles spatiales mais aussi temporelles.
Ce projet associe des équipes des domaines des sciences de l’ingénieur, des sciences de l’environnement, des sciences de
l’homme et de la société, des sciences de l’information et de la communication et des sciences du vivant.

 Partenaires

  1. IRSTV - FR CNRS 2488 (CERMA, LMF, ESO)
  2. LCPC - Nantes (DEE et ESAR)
  3. Plante &Cité - Angers
  4. LEPTIAB - université de La Rochelle
  5. LPGN UMR CNRS 6112 - université de Nantes
  6. EPHYSE INRA - Bordeaux
  7. ONERA/DOTA - Toulouse
  8. GAME/CNRM URA CNRS 1357 - Toulouse
  9. CSTB - Nantes
  10. IRSN - Cherbourg
  11. CASA (cabinet d’architecture Son Acoustique) - Lyon
  12. LSIIT UMR CNRS 7005 - Illkirch
  13. LTHE UMR CNRS 5564 université Jacques Fourier - Grenoble
  14. CESBIO UMR CNRS 5126 - Toulouse
  15. LIENSs UMR CNRS 6250 - université de la Rochelle